Les plantes naturelles et huiles essentielles au service de votre santé

Hammamelis

Plante Hammamélis:

Nom scientifique : Hamamelis virginiana. Autres noms : Noisetier des sorcières. Célèbre en raison de ses vertus astringentes et anti-inflammatoire. En outre, il favorise la circulation. Description : Arbrisseau à feuilles ovales. Originaire d'Amérique du Nord, il fut répandu en Europe. Parties utilisées : Feuilles, écorces. Constituants : Tanins, flavonoïdes, principes amers, huile essentielle Historique : Remède traditionnel chez les Indiens d'Amérique du Nord, il fut popularisé en Europe par les colons au XVIIIème siècle. Effets: Protège la peau contre les inflammations, accélère les cicatrisations. Favorise la circulation du sang en raison de ses propriétés vasoconstrictrices et astringentes (hémorroïdes, varices, couperoses…). Traite les dermites, dermatoses mais aussi l'eczéma. Astringent, anti-inflammatoire, arrête les hémorragies internes et externes.
Harpagophytum

Plante Harpagophytum:

Nom scientifique : Harpagophytum procumbes. Autres noms : Griffe du diable, racine de windhoeck: Puissant anti-inflammatoire naturel, soigne les douleurs articulaires Description: Plante vivace et grimpante, feuilles charnues, grandes fleurs roses, fruits à l'aspect cartilagineux. Originaire d'Afrique. Parties utilisées: Tubercule Constituants : Harpagoside, stachyose, phytostérols, flavonoïdes, harpagoquinone... Historique: Ce sont les indigènes Africains qui découvrirent en premier les propriétés médicinales de cette plante. Il est aujourd'hui encore employé par les Hottentots et les Bantous (Afrique du Sud). Usages: Il est utilisé contre les douleurs articulaires (arthrose, arthrite), les rhumatismes, les troubles digestifs.
iboga

Plante Iboga:

Nom scientifique : Tabernanthe iboga. Autres noms : Bois sacré, eboka. Résumé : Lutte contre la dépendance aux drogues. Description : Arbuste aux fleurs jaunâtre et au fruits orangés. L'arbuste pouvant pousser jusqu'à 1,5 mètre. L'arbre dégage un latex blanc. Historique: Originaire des forêts tropicales d'Afrique, notamment au Gabon où il pousse naturellement. La plante est aussi cultivé et notamment par certaines tribus africaines. Parties utilisées : Racine. Constituants : Une douzaine d'alcaloïdes dont l'ibogaïne (proche de la sérotonine, une substance naturelle sécrétée par le cerveau), ibogamine, tabernanthine , ibogaline, coronaridine, voacangine, isovoacangine, conopharyngine. Historique : Le culte Bwiti en Afrique utilisent la plante depuis des générations afin de communiquer avec leurs ancêtres et de se réconcilier avec la mort. La plante provoquant des visions à forte dose leur permet de l'utiliser à des fins religieuses et magiques et même de guérison psychosomatique ou contre des ensorcellements. La racine est utilisée au Gabon, dans le Bwiti Mitsogho, pour le rite de passage de l'enfance à l'age adulte. Elle est donc issue d'une tradition ésotérique africaine. Certains initiés au Gabon vont jusqu'à en consommer plus de 100g (ce qui est fortement déconseillé hors du contexte initiatique). Il faut savoir que certains meurent de surdose à l'initiation après avoir pris une très forte dose. D'autre part, ce culte a permis aux Bwiti de renforcer leur culture en luttant contre les conversions chrétiennes ou islamiques. Informations : De nombreuses recherches ont déjà confirmer l'efficacité de l'iboga pour le sevrage des toxicomanes. De nombreuses personnes ont fait l'éloge de l'iboga pour ses nombreuses vertus. Le premier à avoir expérimenté cet effet est Howard Lotsof qui continue de se battre depuis 30 ans pour son utilisation médicale officielle dans la lutte contre les toxicomanies. L'ibogaïne a également été utilisée en psychologie et psychiatrie car elle permet des régressions jusqu'à la prime enfance.
imperatoire

Plante sauvage Impératoire:

Sur les chemins de montagne, on rencontre de hautes et épaisses toufes fortement aromatiques: c'est notre impératoire; son parfum rappelle le céleri, mais aussi un peu l'angélique. Au XVII siécle, l'impératoire, alors au sommet de sa réputation, entrait dans la composition d'une des drogues les plus en vogue en Europe, l'Orviétan, composé de 54 plantes différentes malaxées avec du miel, de l'opium plusieurs huiles essentielles et de la chair sèche de vipère. Habitat: Europe, montagnes, ravins, prés humides, terrains silicieux jusqu'à 2000 métres. Parties utilisées: feuilles, fraiches, rhizome. Propriétés: apéritive, expectorante, stomachique, sudorifique.
lavande

Plante sauvage Lavande:

lavandula offincinalis chaix. La lavande est une des plantes les plus insolites et les plus envoûtantes de notre flore. Il faut savoir la distinguer du romarin et de l'hysope, mais aussi de ses proches parentes et de leur descendance très mêlée. Dans les Pyrénées il y a une variété de cette plante plus petite, avec des feuilles plus étroites, des inflorescence plus larges; sur des terrains siliceux, pousse la lavande Stechas. Il est nécessaire de connaître les propriétés médicinales des lavandes. Il ne faut pas dépasser les doses indiquées; incompatible avec l'iode, les sels de fer. Habitat: Europe méditerranéenne, terrains et coteaux arides, calcaires, ensoleillés; jusqu'à 1800 m. Parties utilisées: sommités fleuries, fleurs mondée (avant l'épanouissement); séchage à l'ombre et au grand air. Propriétés: antiseptique, antispasmodique, carminative, cholagogue, cicatrisante, diurétique, insecticide, stimulante, sudorifique usage interne, usage externe, utilisation pharmaceutique, utilisation cosmétique, utilisation vétérinaire.
laminaire

Plante sauvage Laminaires:

laminaria saccharina lam. Cette plante que nos voyons à marée basse sur nos côtes d'Europe et que nous appelons Goémon: Scientifiquement, elles appartiennent aux algues brunes. Ce laminaire n'est pas dangereux , bien au contraire, sa richesse en sels minéraux, en oligo-éléments, en vitamines, justifie leurs nombreuses applications médicinales, leur emploi par l'industrie pharmaceutique et alimentaire.
Habitat: Europe, côtes de la Manche, océan atlantique. Parties utilisées: Thalle; arrachage au râteau à marée basse. Propriétés: amaigrissantes, reminéralisantes, stimulantes. Utilisation interne, externe, cosmétique, vétérinaire.
lampsana communis

Plante sauvage Lampsane:

lampsana communis.La lampsane est une "mauvaise herbe", commune au bord des chemins, que l'on ramasse dans les campagnes comme régal pour les lapins. Le nom de la lampsane vient du mot grec lapadzô, je purge. La plante est utilisée en médecine populaire pour désengorger les seins des femmes qui cessent d'allaiter; cette plante estt précieuse pour guérir les gerçures. Pour cette usage on emploi une pommade en mélangeant le suc avec un corps gras, soit un cataplasme de feuilles fraiches hachées. la plante est utilisée en extrait fluide pour faire baisser le taux de sucre sanguin. Habitat: Europe, sauf région méditerranéenne, terre inculte, coupe de bois; jusqu'a 1800 m. Parties utilisées: feuilles, suc. propriétés: antidiabétique, émolliente, laxative, rafraîchissante, vulnéraire. utilisation: interne, externe, pharmaceutique. (allaitement, constipation, diabète, foie, gerçure)